Bollywood, Bollywood...

Publié le par Laurent Bague

On peut définir le cinéma indien comme un genre vraiment à part, car les plus grosses productions Bollywoodiennes surfent sur la même vague, des films très long (en général 3h30), des chansons et des chorégraphies très prenantes, de beaux décors, de jolis costumes… Bref c’est très beau à regarder, on n’arrive plus à se passer des mélodies, même si les histoires sont parfois un peu flamby…

Je n’ai pour l’instant visionné que quelques films, qui sont censés être parmi les meilleurs du genre, et aussi accessible en VF ou le plus souvent sous-titré français.

 
La famille indienne :
 

Avec : Amitabh Bachchan, Jaya Bhaduri, Shahrukh Khan, Kajol, Hrithik Roshan, Kareena Kapoor
Réalisateur : Karan Johar

 Yash et son épouse ont élevé leurs fils avec amour tout en leur inculquant le respect des traditions familiales. Ce que dit leur père, Rahul et Rohan n'y dérogeraient sous aucun prétexte. Mais Rahul tombe amoureux de Anjali, une jeune fille de Dehli.
 


Kuch Kuch Hotai Hai :
 
Avec : Shahrukh Khan, Kajol
Réalisateur : Karan Johar
 

Rahul (Shah Rukh Khan) et Anjali (Kajol) sont des amis d'université inséparables. Mais si Anjali est secrètement amoureuse de Rahul, ce dernier lui préfère Tina (Rani Mukherjee) qu'il a fini par épouser. Au désespoir, Anjali préfère disparaître de la vie de Rahul. Quelque temps plus tard, Tina meurt après avoir mis au monde une petite fille. A l'âge de huit ans, la fillette découvre que sa mère l'a chargée d'une mission posthume : retrouver Anjali...

 
Lagaan :

Avec : Aamir Khan, Gracy Singh, Rachel Shelley

Réalisateur : Ashutosh Gowariker

 En 1893, au centre de l'Inde, les villageois de Champaner attendent en vain la mousson. Pour humilier ce peuple au bord de la famine, le cruel capitaine Russell, chef de la garnison britannique, veut doubler le lagaan, l'impôt sur les céréales. Le jeune Bluvan, meneur de la révolte contre cette injustice, se voit proposer par l'officier un terrible pari : si les Indiens battent les Anglais au cours d'un match de cricket, ils seront exemptés de lagaan pendant trois ans, mais s'ils perdent, ils devront payer une triple taxe. Bhuvan accepte le pari mais ne dispose que de trois mois pour former son équipe.
 
Devdas
 

Avec : Shahrukh Khan, Aishwarya Rai, Jackie Shroff

Réalisateur : par Sanjay Leela Bhansali

 Devdas, le fils d'un riche propriétaire, et Paro, la fille d'un modeste voisin, s'aiment passionnément. Malheureusement, le père de Devdas n'accepte pas l'entrée de Parvati dans sa famille en raison des différences de classe sociale. Paro va alors épouser contre son gré un propriétaire plus âgé qu'elle, et Devdas, parti à Calcutta, sombre dans l'alcoolisme...

 

Mother india
 

Avec : Sunil Dutt, Nargis, Rajendra Kumar

Réalisateur : Mehboob Khan

 L'Inde paysanne, dans les années 60. La vie au quotidien d'un jeune couple. Le mari, comme un enfant, brûle d'une passion non dissimulée pour elle. La femme, plus réservée, respectant les traditions indiennes, encore sous le joug de sa mère, n'ose trop s'approcher.

Ensemble, ils vivent, travaillent, ont des enfants qu'il faut nourrir et élever. La nourriture vient à manquer, mais face aux difficultés, Rhada tente de garder le sourire, ne supportant pas de punir ses enfants espiègles. Elle devient peu à peu le symbole d'une Inde qui se libère, alliant à la fois tradition et modernité.

 


Ils m’ont tous beaucoup plu, certains on des passages un peu kitch des années 80 qui cassent un peu l’ambiance. Par contre je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer les terribles courants d’air en Inde, à chaque rencontre de personnages, il y a du vent force 4 en ralenti, même à l’intérieur d’un appartement, c’est incroyable ! Il y a aussi l'imanquable passage de l'actrice principale en saree mouillé... le comble de l'érotisme du cinéma indien...
Cela dit, je pense que l’on peut avoir 2 réactions face aux films Bollywoodiens, soit on adore, soi on déteste !

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article