Apprendre le Chinois !

Publié le par Laurent Bague

Voici un petit article pour ceux qui voudraient s’initier dans l’apprentissage du chinois, ou plus précisément du mandarin qui est la langue officielle de la république populaire de Chine (aussi appelé dialecte de pékin, putonghua…) à ne pas confondre avec certains dialecte comme le Shanghaien, le Cantonais, le Hongkongais qui s’écrivent pareil mais je prononcent différemment (Sauf pour le Hongkongais qui utilise les caractères traditionnels et non les « simplifiés »). Bref, le mandarin est normalement enseigné partout et la majorité de la population le comprend, à part bien sur dans les campagnes reculées ou des dialectes locaux le remplace.

 

C’est une langue qui dans le principe est assez simple, surtout pour nous français qui sommes habitués a une langue complexe, je trouve étonnant qu’à 24 ans je me pose encore la question comment écrire tel ou tel mot, cela alimente souvent des discutions ! Alors imaginez la difficulté pour un étranger ! Le chinois est plus facile en apparence, une grammaire très simple, pas de conjugaison, des structures de phrases réduites au maximum… Le seul souci est qui faut savoir le lire et l’écrire ! Car si vous ne connaissez pas un caractère, il vous sera impossible de le prononcer, par contre avoir une idée de sa signification c’est des fois possible.

 

Chaque caractère représente un son ou syllabe, ils peuvent seuls ou à plusieurs pour former un mot. Personne ne connaît le nombre exact de caractères existants, par contre avec une connaissance de 2 000 caractères, vous commencerez à être très à l’aise pour lire un journal, tenir une discussion, etc… Chaque caractère est composé d’une « clé » qui permet de le classer par catégorie et fonction de sa signification. Certaines associations d’éléments peuvent former des choses intéressantes, par exemple pour écrire le mot « paix : an » il faut associer la clé du toit sur le caractère de la femme !




Pour ce qui est de compter, c’est très facile, il suffit de connaître les chiffres de 1 à 10, 100 et 1000 pour savoir compter jusqu’à 9 999. Par exemple pour écrire :

 

27 : « deux dix sept » : er shi qi

657 : « six cent cinq dix sept » : liu bai wu shi qi

Facile !
 

Pour ceux qui veulent s’initier, je recommande vraiment les bouquins d’assimil, le chinois sans peine tome 1 et 2 avec les CD audio. J’ai personnellement terminé cette méthode, on doit en théorie connaître 800 caractères ce qui est déjà bien pour un début, malheureusement je perd vite faute de pratique. Les 2 tomes regroupent une centaine de leçons ce qui fait pour quelqu’un de travailleur 4 mois de boulot tous les soirs pendant 1h, personnellement j’ai mis 1 an ! Car je n’arrivais pas à travailler tous les soirs.

On peut aussi le compléter par la méthode d’écriture qui décompose les ordres d’écriture de chaque caractère rencontré pendant les leçons. Les Cd audio sont très importants car la prononciation est une grande difficulté du chinois, avec 5 tons différents. Par exemple mai prononcé avec un certain accent veut dire acheter et un autre accent veut dire vendre…

 

Il existe certains sites ou l’on peut avoir pleins d’infos sur le sujet

Et puis si cela vous prend de partir dans une université en Chine pour apprendre la langue comme moi, allez faire un tour sur Educhine !

 

Pour écrire le chinois sur ordinateur avec un clavier à alphabet n’est à priori par très simple, pourtant il existe certains outils d’émulation de saisie si on tape son texte en pinyin. Voici pour simplifier ce que l’on trouve pour le pack office :

 

Pour Office XP, il suffit d’installer le pack gratuit Microsoft IME

Pour Office 2003, j’ai eu du mal à trouver, mais il faut installer le logiciel payant Microsoft Proofing Tools 2003. Il permet aussi d’écrire en japonais, coréen, arabe…

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 25/11/2005 17:22

Merci pour le bel article.
Un autre site pour l'apprentissage du chinois, http://www.chine-nouvelle.com/methode/chinois.
Il y a meme un dictionnaire assez fourni.

Laurent 02/11/2005 17:32

Merci pour cette petite précision utile, car j'ai effectivement omis certains points importants en résumant le sujet.

veronique 02/11/2005 17:30

Bonjour

J'ai trouvé votre site très intéressant mais voudrais apporter une
correction sur la phrase ci-dessous car elle laisse les néophytes
incapables de comprendre le pourquoi d'une telle situation.

certains dialecte comme le Shanghaien, le Cantonais, le Hongkongais qui
s’écrivent pareil mais je prononcent différemment (Sauf pour le
Hongkongais qui utilise les caractères traditionnels et non les « simplifiés
»).

En effet la confusion vient du fait que les chinois utilisent un style
d'écriture unique et donc n'écrivent qu'en chinois standard.
En fait les langues en question (han mais de groupes différents du
mandarin) possèdent justement une structure syntaxique et des usages de
caractères différents. Cependant comme la pratique chinoise est
d'écrire en langue unifiée, les différences sont complètement effacées à
l'écrit.

Il ne s'agit donc pas d'une impossibilité à écrire ces langues
mais d'un choix issu d'un concept linguistique particulier à savoir
la séparation du parler et de l'écrit.

Enfin le hongkongais et le cantonais sont une même langue. D'autre
part, toutes les langues chinoises peuvent s'écrire en tradi et simplifié.
Taiwan qui utilise largement le mandarin écrit aussi en simplifié.

Dernier mot : il existe en Chine un grand nombre de langues et
dialectes. Le cantoanis n'est pas un dialecte du même groupe que le mandarin
mais une langue avec une structure à part.